danielle thiery

Publié le 15 Juin 2019

Danielle Thiéry, une commissaire à la pointe du polar

Dans Sex Dollars, le sujet abordé est bel et bien la mort de prostitués à la fois classique et d'un nouveau modèle apporté par la mode asiatique.

 

Des prostitués sont retrouvées mutilées et assassinées dans des lieux insolites. La commissaire Marion est confrontée à un nouveau type de prestations : des prostitués de silicone du type 2.0. Le sexe se modernise avec ces filles virtuelles aux moeurs très légères. Cependant, ces poupées plastiques subissent les mêmes sévices que les prostitués faites de chair et de sang. Les cadavres sèment le trouble au sein de la brigade car la commissaire et des membres de son entourage reçoivent des informations sur ces meurtres. Le docteur X est désigné comme le coupable mais est-ce bien lui qui opère au scalpel ces corps meurtris?

 

Danielle Thiéry a su encore tirer son épingle du jeu en offrant à ses lecteurs une double enquête pleine de rebondissements. Le lecteur suit avec fidélité les interrogations de Marion, cette commissaire à la fois forte et inquiète quand l'assassin s'attaque à sa fille adoptive. Marion apporte une épaisseur à son personnage car celui-ci possède ses propres failles. 

Concernant le meurtrier, l'auteur a su garder des effets théâtraux. Le suspect disperse des informations sur les lieux de crime. Certes, le nom du tueur est très vite dévoilé mais son aspect physique reste anonyme. 

Un bon polar !

Plus tard, il avait entendu de la bouche d'un des collègues du flic en question qu'ils étaient intervenus suite à un appel anonyme leur signalant un clodo qui trimbalait un macchabée dans un caddie de supermarché. Le clodo, c'était lui, bien sûr. Qui avait bien pu lui faire cette foutue blague ? Un autre baltringue qui voulait lui piquer la place sur le banc près du parc à chiens où les mémés et pépés du quartier venaient faire pisser Mirza et lui refilaient un petit quelque chose en passant ?

- Luc et Jean-Charles sont avec elle, je les ai fait venir dans la maison avant de partir...Putain ! Pourquoi il ne s'en prend pas à moi directement, ce connard? s'énerva Marion, ça irait plus vite...
-Justement, c'est bien ce qu'il veut, prendre son temps, vous pourrir la vie à petites doses. Il vous défie et il jubile de vous voir courir partout.

Hortense rougit, pâlit. Son regard s'évada vers le plafond pour y chercher de l'aide. Ses mains entamèrent un ballet nerveux.

Alix, machinalement, tapota l'enveloppe à travers le tissu de son blouson qu'elle n'avait pas enlevé. La réponse était là, c'était si facile pourtant, il n'y avait qu'à lire. Corrélation 0%, corrélation 100%. Il suffisait d'ouvrir la lettre.

Voir les commentaires

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #sex doll, #polar, #p'tit polar entre amis, #Danielle Thiéry

Repost0