dallas

Publié le 14 Juin 2020

Ils vont tuer Robert Kennedy : Marc Dugain

Un tour aux Etats-Unis, sur les traces des morts suspectes du clan Kennedy, vous tente ! Marc Dugain, sous forme d'une enquête sur la propre disparition de ses deux parents, part en quête de ces énigmes non résolues. 

Les théories des complots, des manipulations gangrènent la vie politique américaine. Qui manipule qui? La mafia qui désire reprendre ses affaires à Cuba en destituant Castro, les communistes qui désirent prendre leur part du gâteau ou les services secrets américains qui étouffent des affaires peu flatteuses sur les présidents qui ont été élus par des moyens frauduleux. Les manoeuvres pour mettre à mal la démocratie sont légions. 

 

Sur fond de grande Histoire, la petite histoire fomente des représailles. Pour quoi la mère du narrateur se suicide-t-elle ? Dans quelles circonstances, le père de celui-ci se retrouve associé à la mort suspecte de Robert Kennedy? Pourquoi Martin Luter King change étrangement de chambre pour prendre l'air sur ce balcon? Fallait-il désigner des coupables faibles et serviles pour atteindre le plus haut sommet de l'Etat? 

A vous de vous faire une opinion de cette histoire ! Prenez garde aux manipulations, vous pourriez en faire les frais !

"Au soir de l'assassinat de JFK, Bobby savait un certain nombre de choses. Il avait entendu en particulier les écoutes de Marcello, le boss mafieux, que Hoover s'était fait un plaisir de lui faire découvrir. Marcello considérait Bobby comme un enragé. Mais le tuer aurait valu des représailles du président, son frère, qui à ce moment-là était au plus haut dans les sondages, 65% d'intentions de vote pour les élections de 1964. Le président s'était fait assez d'ennemis de son côté, un nouveau mandat n'était pas envisageable par ces ennemis et..."

La dépouille du défunt président est gardée jalousement qu'il ne l'était de son vivant. Aux regards assassins portés sur lui, Bobby comprend qu'ils feront dire à ce corps ce qu'ils veulent et que rien ni personne ne pourra les en empêcher. Ils sont là, ces hommes de l'ombre, pour bâtir une histoire, une fable, celle d'un président assassiné par un homme seul, probablement inspiré par des convictions en faveur de Castro.

Les plus beaux châteaux de sable finissent minés par la marée. Il en est de même des défenses érigées par les gardiens du temple. Leurs mensonges s'étiolent, leurs manipulations deviennent risibles. Ils ne résistent pas au temps qui passe, mais ils n'en ont cure, seule les intéresse la dissimulation de la vérité au profit de leurs petits intérêts, travestis en intérêts supérieurs de la nation ou même de l'humanité.

Voir les commentaires

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #Roman, #Kennedy, #Dallas, #Marc Dugain

Repost0