bruno patino

Publié le 27 Avril 2019

La civilisation du poisson rouge : Bruno Patino

Comprendre internet et le monde virtuel !

 

Ne jetons pas la pierre trop rapidement sur cet objet connecteur de connaissances. L'idée de base de cet outil était de permettre à un maximum de personnes d'accéder à la connaissance.

 

Cependant, les lobbies économiques ont détourné sa fonction majeure pour en faire un objet de distraction et par là même un lieu de débordement néfaste. Les réseaux sociaux harponnent les utilisateurs créant chez eux une inquiétude et une dépendance. Les algorithmes conditionnent notre nouvelle manière de consommer et de penser.

 

Bruno Patino propose à chacun de se responsabiliser et de gérer lui-même sa surconsommation informatique. Internet aurait dû gérer du temps mais celui-ci est devenu chronophage. Les utilisateurs pourraient avoir l'option de se déconnecter sans culpabiliser. 

 

Un autre internet se tisse pour contrecarrer les effets nocifs du premier ! Une utopie réalisée peut avoir des conséquences positives et négatives. Chacun doit pouvoir observer le monde extérieur par ses propres yeux et non via un site ou une application. La création débute dans l'observation personnelle de ce qui nous entoure. Le dialogue réel avec des amis, des sorties, de la lecture ou des promenades permettent de développer notre imaginaire et notre bien-être.

 

A vous de reprendre le contrôle !

C'est à Harvard, aux Etats-Unis, en 1931, qu'un laboratoire des sciences du comportement a documenté, pour la première fois, les théories comportementales utilisées par l'industrie du jeu, puis par les réseaux sociaux.

Mais c'est l'inverse qui est arrivé. "Nous n'avons pas le temps, alors même que nous en gagnons toujours plus", souligne Rosa, qui met en avant le concept d'accélération sociale pour expliquer le phénomène.
Nos sociétés sont constituées de façon temporelle. Leur modèle économique n'est pas fait pour une vitesse constante : la production demande une accélération de la consommation, alors même que les bassins démographiques les plus riches ne sont pas en expansion. Le temps est donc devenu la denrée rare, la ressource la plus demandée, et celle sur laquelle se construit l'ensemble de la croissance économique actuelle.

(...) La menace d'une société "post-information" (post-news) pointe derrière l'époque de la "post-vérité" (post-truth). Le commerce des idées n'a pas fonctionné comme prévu. L'agora espérée est devenue une arena chaque jour plus violente. Au lieu d'un ordre en construction permanente, il a produit un chaos sans fin.

Voir les commentaires

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #internet, #informatique, #dépendance, #algorithme, #poisson rouge, #Bruno Patino

Repost0