astronaute

Publié le 29 Juillet 2018

Je me suis envoyée en l'air avec Thomas Pesquet

 Après une conférence très intéressante dont l'astronaute était l'invité d'honneur, je me suis ruée sur un livre lui étant consacré pour ainsi parfaire ma compréhension du monde spatial.

 

 Par l'intermédiaire de Thomas Marlier et Pierre-François Mouriaux, les lecteurs plongent dans un univers technique et féérique. Magie que l'on retrouve dans les yeux encore pétillants de Thomas (oui, il devient instinctivement un ami qui nous raconte un voyage initiatique et débordant de bonheur autour d'un café).

 

 Thomas, un rêveur, aventurier qui sait garder les pieds sur terre !

 

 Pédagogue dans l'âme, Thomas Pesquet décomplexe les novices de ce monde encore inconnu. L'enfant qui dormait en vous voit en ce quarantenaire épris d'aviation un homme d'avenir. Sa passion, il nous la livre en toute décontraction avec un naturel enfantin. Cette sensation oubliée que les nouvelles générations doivent connaître et dont les anciens doivent se souvenir.

 

 Il n'a pas rejoint les étoiles si facilement, Thomas a subi des sélections ardues, travaillé pendant des années pour enfin atteindre le Graal.

 

 Ce livre reste cohérent dans les notions de travail, de volonté de réussir mais aussi sur les fondements de cette épopée. Toutes ses valeurs que Thomas véhicule par le biais de conférences où la foule se masse, à travers des discussions dans les écoles et dans des livres. 

Le livre regorge d'informations techniques et historiques. La mise en page permet d'aérer le texte, apporte des renseignements importants qui restent digestes pour les aventuriers en herbe. Des schémas étayent les théories.

 

Thomas Pesquet, lui qui a touché les étoiles est resté humble.

Thomas : un aventurier des temps modernes!

LE RECRUTEMENT EN QUELQUES CHIFFRES

Nombre d'astronautes recrutés par l'ESA de 1975 à 2008 : 23
Nombre de de candidats à l'ESA en 2008 : 8 413 (dont 16% de femmes)
Durée des test de sélection des candidats : 12 mois
Nombre de candidats recrutés en 2009 : 6 (dont 1 femme)

"Quand je révise mes déclinaisons de russe pendant six heures le dimanche, ça ne passionne personne.
Apprendre le russe a certainement été l'exercice le plus difficile du parcours."

"L'état de micro pesanteur a de nombreuses répercussions sur notre corps.
Certains effets sont assez visibles, comme la perte musculaire. D'autres sont plus difficiles à observer, comme les modifications de la perception ou de notre ADN."

Voir les commentaires

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #Psit les d'jeuns!, #Astronaute, #Pesquet, #lune, #ISS, #NASA, #SOYOUZ

Repost0