Salut l'été

Publié le 14 Octobre 2010

Le givre doucement, caressant,

endort de son doux calment

les fleures qui ferment leurs corolles

pour ne laisser place qu'au désert.

 

Le vent froid embrase le firmament,

glisse à travers le feuillage

pour éteindre chaque feuille incandescente.

C'est déjà la fugue des nuages.

 

Le soleil nous quitte plutôt,

les oiseaux ont pris leurs envols

pour rejoindre des sites plus hauts

là où il fait encore chaud.

 

La lumière douce amère du soleil

fait briller dans son immobilité

les gazons fraîchement coupés

du pays des merveilles.

 

Sur cette herbe mordue

le vent engendre une vraie cohue.

Les mots sortant de ma bouche gercée

ne sont plus que des signaux de fumée.

 

La chaleur des flammes de l'âtre

réchauffe cet été qui nous fuit,

sans se battre,

imperturbable, paisible, dans un souffle.

Rédigé par alapage

Publié dans #Le poême du moment

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mariec 04/11/2010 21:30


tiens tiens il y avait longtemps que nous n avions pas de nouvelles de ton jules c est avec l hiver qui arrive a grand pas les on a tendances a s enfermer et a surfer bref nous le froid ne nous
fait pas peur


Thonjules 21/10/2010 13:28


Chez nous, dans le sud, l'été dure plus longtemps !et ouais ! ;-)


Mayo-Nèze 14/10/2010 22:45


l'hiver arrive....snif,snif,snif !