Marie chez les nudistes #2

Publié le 31 Août 2011

 Mon amie douta franchement de mes capacités à me fondre dans ce monde complètement inconnu. Pendant toute la journée,elle tenta de me dissuader faisant appel à ma conscience. J'étais décidée et rien ne pourrait me faire changer d'avis.

 Elle décida de m'aider à prendre les dispositions nécessaire à la poursuite de mon objectif. Je pris un bloc-note et un stylo afin de répertorier les éléments indispensables à la réussite de mon expédition.

 Devais-je prendre ma voiture ou le train ? J'optais pour la première proposition. Mon amie sourit et me soumit l'hypothèse que ce serait un moyen de fuir plus rapidement. Je la rassurai que ce n'était point mon optique, malgré une légère pression de mon fragile estomac. Avec une voiture, il faut obligatoirement un plan. Certes, en femme moderne et nulle en orientation, je possède un GPS qu'il faudrait encore paramétrer. (merci grand frère pour ta future aide). Nous primes les coordonnées exactes de mon lieu de villégiature et en route sur mon P.C. sur le site Mappy qui me donnerait un aperçu de mon périple.

 Une fois le plan détaillé imprimé, il me restait à préparer ma valise. - Que mettons dans ses bagages ? - Des amateurs pour me répondre ? Mon amie et moi étions devant un problème de taille et un fou-rire s'empara de nos zygomatiques.

 Nous étions d'accord qu'une tenue d'arrivée et de départ étaient de rigueur. Le nudisme s'arrêtait aux portes du village. (La chose était acquise). Pour le reste du séjour, il fallait s'informer. Re-direction mon P.C. et le site référençant le club dans le but de collecter des informations. Le site était documenté sur ses propositions d'activités, sur les modes d'hébergement, les moyens de se restaurer et l'accès à une supérette. Rien sur les tenues vestimentaires à emporter. Il était juste stipuler que ce club était réservé aux nudistes. Je restais donc dans le flou.

 Il fallait prendre une décision, je mis donc des serviettes de plage (les nudistes ne se couchent pas nus sur la plage; ce ne sont pas des sauvages. La communion avec la nature a ses limites), mon nécessaire de toilette dont la crème solaire (indice 50, mon corps n'a pas l'habitude d'être donné en pâture au soleil). J'ajoutais, le cas échéant, des maillots de bain et des longues robes. (Je sais on ne se refais pas). Ma valise était bien légère mais bouclée.Au moins, je n'aurais pas la corvée de lessive-repassage au retour.

 Encore quelques jours de travail assidu et à moi les vacances !....

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #Once upon a time...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> Excellente l'idée de doubler le GPS du plan Mappy ! (j'aurais du faire ça le W-E dernier... ça m'aurait évité de découvrir combien c'était beau les torrents de montagne dans les Vosges, mais que<br /> les chemins de terre interdits à la circulation sont AUSSI indiqués sur les GPS comme route à suivre XD )<br /> <br /> <br />
Répondre