Les CON : San Antonio # 2

Publié le 23 Juin 2011

  011-copie-2Cette fois, San Antonio est face à une affaire très délicate. Un meurtrier s'attaque aux CON. Difficile de sauver le prochain cité dans la liste car il en existe une flopée de cons. L'histoire débute à Paris, un con est retrouvé assassiné. On défère l'enquête à un expert dans le domaine : San Antonio.

 Un riche artiste peintre "Zircon"est sur le point de mourir, il décide de faire don de sa fortune à toutes les personnes ayant gardées le patronyme "con" dont lui-même à hériter. Pour obtenir cette liste, il fait appel à un clerc de notaire qui demande de l'aide à une agence chargée de retrouver des personnes.

 Cette liste va être dérobée de façon farfelue, avec menace à la clef. Durant ce récit, notre inspecteur rencontre de jolies femmes, part aux États-Unis et comptabilise un nombre impressionnant de macchabées.

 Frédéric Dard inonde son roman policier de citations concernant les cons, ponctue ce livre de divagation littéraire, introduit le "con magazine"qui séquence le livre.

 C'est édifiant le nombre de con qu'il rencontre et répertorie. Il dissèque l'être humain, le transcende de connerie. Les mots sont appropriés, la finesse de l'exactitude des termes utilisés est déroutante. Frédéric Dard joue avec les sonorités par un jeu de distorsion des mots. Il redéfinit les mots du dictionnaire. C'est un créateur de nouveau mot. La rhétorique est judicieuse et mélodieuse.

 Dans ce roman policier, rien n'est laissé au hasard. Chaque élément de l'enquête entraîne le lecteur dans une contre-enquête. Le lecteur ne devine pas la suite des évènements. La lecture se termine sur ces termes " Fin de la première partie" et le lecteur a hâte de prolonger sa lecture afin de connaître les raisons de la mort de tous ces cons. Je suis dans le même cas.

 

 Voici quelques citations tirées du roman :

 

 " On est toujours le con de quelqu'un"

 " Agression ou suicide ? Le baron Hubert Grégoire du Con est trouvé inanimé dans son château de Couilleboeuf."

 " On frissonne à l'idée qu'un fou sanguinaire entreprendrait le tour de France des con afin de les assassiner."

 " Contrairement à l'amour qui n'est quà l'échelle d'un instant, parce que tissé d'instants additionnés, la connerie est une éternité souveraine."

 " Le con ne perd jamais son temps, il perd celui des autres."

 " - Nous devons coûte que coûte stopper ce massacre, San Antonio. Nous allons à l'hécatombe, droit, tout droit. L'héritage Zyrcon est à l'origine d'une sorte de génocide : l'extermination systématique des Con. Tout Con vivant est un mort en puissance, San-Antonio."

 " L'échec, c'est la réussite du con."

 

Integrale02

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #p'tit polar entre amis

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article