Les bleus

Publié le 20 Juin 2010

Désolée les gars, je ne voulais pas vous accabler.

Mais vous avez vraiment abusé.

Vous n'avez plus qu'à vous excuser,

devant votre public humilié!


Et un et deux et trois, zéro!

vous êtes devenus ces zéros!

En 1998, vos coéquipiers nous ont fait rêver, vibrer.

En 2010, il ne nous reste plus qu'à vous blâmer.


Les zéros se sont alignés sur vos chèques,

pour revenir avec des échecs.

Vous étiez notre porte drapeau

Avec vous, la nation est partie en flambeau!


Vous répondez aux questions des télévisions en fanfaron.

Alors que, dans les vestiaires, vous insultez sans contre-façon!

Cessez la mascarade!

On vous a pris en embuscade.


Trop individualiste pour jouer en équipe,

trop payé pour être compétitif,

Allez expliquer, dans les cités, à nos gamins dubitatifs

qu'il faut respecter les règles pour être toujours combatifs.


Ne vous rejettez pas le ballon,

celui qui n'a jamais touché vos talons!

Vos maillots n'ont pas l'odeur de la sueur,

mais bien celle du déshonneur!


Pour toute une génération, vous étiez des exemples,

Vous devenez des exceptions!

Entraîneur et joueurs vous n'en possédez que le titre!

Sur vous la France clôt le châpitre!




Rédigé par alapage

Publié dans #Le poême du moment

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

latata 20/06/2010 11:27


c'est ce qui s'appelle un coup de G ... mais dans des formes poétiques :)bien dit