Dis raconte moi une histoire (suite et fin)

Publié le 24 Décembre 2010

 Les trois hommes s'affairaient aux préparatifs de mon offrande à Lucifer. Je tentais de me débattre, je tirais de toutes mes forces sur mes liens. Je ne voulais pas mourir. Je hurlais de toutes mes forces jusqu'à ne plus entendre aucun son sortir de ma bouche. J'étais entrée dans une crise de démence durant laquelle je les suppliais de me garder en vie. Je proposais de pactiser avec le diable afin que l'on me laisse la vie sauve.

 J'invoquais leur clémence. Résolue à quitter cette terre, je les conjurais de me tirer une balle dans la tête. J'allais jusqu'à leur proposer mon beretta resté bien enfoui dans mon sac. Voyant ma détermination à vouloir mourir dignement, l'inspecteur Stylet se saisit de mon sac, trouva sans difficulté l'arme et la dirigea derrière lui. J'entendis une détonation et le bruit d'un corps lourd tombant sur le sol. L'inspecteur retourna le corps, il s'agissait du colosse qui m'aidait à boucler mon enquête. Il s'était fait avoir comme un bleu. Je présupposais qu'il avait du me suivre.

 Je criais davantage, mon souffle était court et ma voix montait dans les octaves. Assez de m'entendre hurler, l'inspecteur pointa l'arme sur ma tempe et tira.

 "Sophie, Sophie !" c'était bien mon nom que j'entendais mais qui pouvait m'appeler ? C'était Stella, je reconnaissais sa voix mais celle-ci était couverte par un brouhaha. Mes yeux avaient du mal à discerner les personnes qui m'entouraient. j'étouffais. Un homme tenait mon bras afin de poser un tensiomètre. Le visage de Stella était pâle mais elle me souriait en répétant "tu es en vie, oh ma chérie" La foule laissa passer un brancard. Avec précaution, on m'alita. Stella monta dans l'ambulance pour m'accompagner à l'hôpital et ne cessait de jurer qu'elle ne serait plus jamais en retard à un de nos rendez-vous. Je lui demandais ce qui m'étais arrivé. D'après elle, j'avais fait un long malaise et les serveurs du restaurant avaient prévenus les secours. Ils étaient persuadés que j'étais morte ou dans le coma.

 Quant à moi, je gardais ma version des faits jusqu'à la parution de ce best-seller que je dédicaçais à Stella, une étoile montante.

 

 

FIN

Rédigé par alapage

Publié dans #Once upon a time...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bella 24/12/2010 15:52


ah ben c'est sûr celle-là, on l'avait pas vu v'nir ! Bravo à-la-page, et joyeux noël ! fais pas de coma ethilique, car les tiens ont l'air un peu mouvementés !


Paumadou 24/12/2010 02:33


Oh ben non, c'est pas drôle, elle a même pas été sacrifiée !
Sympa comme histoire, j'ai bien aimé ;)