Dans les bois : Harlan Coben

Publié le 4 Novembre 2011

 Y a quelqu'un qui m'a dit de lire

 

 Dans les bois de Harlan Coben

 

 livre août 008Harlan Coben est un maestro du thriller. Il emmène le lecteur dans des sentiers inexplorés. Il plante le décor, un homme (un père) pleure accroché à une pèle dans les bois. Cet homme creuse , retourne la terre tous les jours à la recherche d'un corps. Son fils, devenu magistrat, déplore la déchéance de cet homme et reste impuissant devant ce calvaire. Paul Copeland est sur l'affaire du viol d'une prostituée, noire dans une université très réputée. Cette femme accuse deux élèves issus de familles riches. Le procès s'avère très délicat. Les parents de ces jeunes gens feront tout pour nuire au procureur quitte à déterrer le passé.

 Un jour, un policier demande au procureur de venir identifier un cadavre. Il reste tétanisé devant ce corps qui le replonge vingt-ans plutôt dans le passé. Paul était moniteur d'une colonie de vacances où quatre personnes dont sa soeur trouveront la mort. Seuls deux corps seront retrouvés, il manque celui de Camille, sa soeur, et un autre homme qui vient d'être assassiné. Toutes les hypothèses se croisent, se chevauchent, mènent à de mauvaises pistes.

 Harlan Coben manipule le lecteur, entrechoque deux histoires différentes: celle du viol et celle des meurtres. Les morts du passé se substituent aux morts du présent. Chaque personnage a quelque chose à cacher. Les manipulations sont présentes bien avant la naissance du principal protagoniste de l'affaire. Le roman est basé sur une seule question : Jusqu'où irions-nous pour sauver nos enfants ?

 Un thriller a ne pas prendre à la légère.Une fois la lecture débutée, vous ne pourrez plus échapper à l'attraction de la vérité, mais quelle vérité ?  Méfiez-vous des bois, ils recèlent parfois de bien nombreux mensonges ! Doutez de vos instincts, il pourrait vous conduire à votre perte !

 

 Voici quelques citations tirées du thriller :

 

 " Vous croisez un flic et du coup vous prenez l'air le plus dégagé possible, de peur qu'il ne vous soupçonne d'avoir commis l'inimaginable."

 " J'aimais ma soeur. Tout le monde l'aimait. On s'imagine qu'il n'y a pas plus cruel que la mort. C'est faux. En fin de compte, l'espoir est un maître bien plus tyrannique."

 "L'enseignement était une affaire de qualité et non de quantité. Si on parlait trop, votre discours devenait vite une sorte de fond sonore insipide. En revanche, si on parlait peu, on avait toutes les chances de marquer les esprits."

" Vous comprenez, avant ça, et malgré ce qu'elle a pu dire à la barre, elle tenait davantage à les voir en prison qu'à toucher une compensation financière. Elle cherchait juste à obtenir justice."


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #Y a quelqu'un qui m'a dit...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> "sans un adieu" est aussi un très bon livre!<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> Je te conseillerai "Innocent" qui ne met pas en scène le duo. Ou "Ne le dis à personne" très bon aussi. Puis pour bien comprendre les autres, mieux vaut les lire dans l'ordre de parution car il y a<br /> une suite logique.<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Je suis fan de Harlen Coben, j'adore aussi ses livres, mais je suis déçue de son dernier livre "sous tension" avec pour rôle principal Myron Bolitar,histoire lente, peu de rebondissements...la fin<br /> peut-être de Myron Bolitar...<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> <br /> @ Mimi, Merci pour ta visite. Garde-moi ce dernier roman pour une prochaine critique.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> J'ai découvert Coben avec "Innocent" puis "Dans les bois" et je n'ai plus pu m'en passer. J'ai dévoré depuis tous les romans qui mettent en scène le duo Bolitar-Horne. J'adore. Je partage ton avis.<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> <br /> Par lequel me conseilles-tu de continuer ma découverte ?<br /> <br /> <br /> <br />