Ces trois jours là...Marie Thérèse Wininger

Publié le 18 Septembre 2011

 Y a quelqu'un qui m'a dit de lire

 

 Ces trois jours là... de Marie Thérèse Wininger

 

 042Ces trois jours là... est un premier roman qui donne un excellent présage à son auteur.

 Marie Thérèse Wininger emmène ses lecteurs dans les méandres du désoeuvrement. La solitude de la narratrice est prenante, envahissante durant la première partie du roman. Le lecteur perçoit la souffrance de cette femme qui a perdu ses parents dans un accident de voiture. Elle cesse d'aimer la vie de façon brutale, l'accident de voiture qui ôte la vie à ses parents est insupportable pour elle. Elle fuit la réalité, s'enferme dans son appartement lugubre et sinistre. Elle le quitte pour "nourrir son frigo" de plats préparés, elle déambule dans ce lieu (cette tombe) en attendant un évènement dans sa vie. Quoi ? Elle l'ignore. Le destin va se charger de lui redonner goût à la vie en lui laissant dans "sa boîte à mystère" (boîte aux lettres) un petit feuillet où sont inscrits ces quelques mots "Je vous attendais". De là découle une envie irrésistible de changer de vie. La lumière réapparaît dans son existence. Un travail inattendu, un nouvel appartement plus spacieux et lumineux, la rencontre de l'être aimé sur le pallier et enfin l'acceptation de l'accident vont être les éléments fondateurs de cette nouvelle existence.

 Dans la deuxième partie du roman, le lecteur est dérouté face à des révélations d'un autre ordre. Vous les dévoilez serait mettre en péril l'exaltation de connaître la fin de cette histoire. Le destin joue-t-il des tours à l'héroïne ? Cette sensation de déjà vu qui persiste durant toute l'évolution du malheur à l'amour serait-il qu'une illusion ?

 Marie Thérèse Wininger travaille à la fois sur les ambiances telle que la lourdeur quand il s'agit de mal-être (la tête dans un étau), telle que la noirceur quand il s'agit de vivre avec le deuil mais aussi sur le choix des couleurs quand il s'agit de parler d'amour.

 Le roman est très bien agencé avec un retournement de situation rondement mené qui déstabilise le lecteur pour l'émerveiller d'avantage.

 Le style littéraire peut rebuter certains lecteurs, mais j'avoue avoir pris goût à ses structures de phrases et ses choix de mots. Cet auteur recherche le terme exact pour transmettre aux lecteurs les sentiments éprouvés par cette narratrice en proie à la souffrance de la perte de ses parents.

 Faites très attention cette romancière peut vous embarquer plus loin que vous ne l'imaginiez ! Doutez dés les premières lignes de votre lecture, les apparences sont souvent trompeuses !

 

Voici quelques citations tirées du roman :


 " Descendre de mon cinquième à la recherche d'un courrier imaginaire et calmer la faim insatiable de mon frigo, restent à ce jour les seules motivations à sortir de chez moi."

 "Après le départ de mes parents, fragilisée, je me suis réfugiée dans un univers de tristesse, où la lumière distillée à doses homéopathiques donne à chaque heure du jour l'impression d'être la dernière, un crépuscule incapable d'aboutir à un lever ou à un coucher de soleil."

 " Enfouie sous ma couette incapable du moindre mouvement, mes pensées affluent vers lui ; cette attirance balaie tout sur son passage, je dois affronter la force brûlante du sirocco ravageant tout sur son passage ; je me soumets et face à lui je ne suis que faiblesse, il n'y aura aucune résistance de ma part."

 " J'étais ailleurs et j'en reviens, j'ai la pénible impression d'un voyage où le lieu de destination était inconnu ; je vais devoir tout remettre dans un ordre différent, je suis encore sous le choc d'un accident, mais ça n'est pas le mien !"


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #Y a quelqu'un qui m'a dit...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

COUSTENOBLE NATHALIE 24/10/2012 22:08

Bonsoir,
Très beau commentaire sur ce premier roman de Marie-Thérèse Wininger que j'ai beaucoup apprécié aussi.
N'hésitez pas à découvrir ses romans suivants tout aussi passionnants.
Bonne soirée,

toujoursalapage 25/10/2012 10:30



Merci pour le compliment et je me pencherai sur ses derniers écrits. Bonne journée



WININGER 23/10/2012 09:30

Merci de votre réponse.

WININGER 22/10/2012 18:39

Bonjour,

Je tombe sur ce site qui parle de mon premier roman... quelle surprise, je tenais à vous en remercier. Dans quelle circonstance avez-vous pris connaissance de ce roman ? Merci encore de votre
commentaire. MTh.W.

toujoursalapage 23/10/2012 09:03



C'est une amie qui l'avait acheté pour l'offrir à sa maman pour son anniversaire. Et tout naturellement, il a fait un crochet par mes petites mains. Ce fut un plaisir de la commenter.


Passez une agréable journée.