Qui ment ? : Karen M. McManus

Publié le 16 Avril 2018

Qui ment ? : Karen M. McManus

Franchement conquise par ce premier roman !

 

J'avoue que pour un roman classé ado, il mérite vraiment le détour. Le lecteur est entrainé dans une affaire de meurtre peu ordinaire : cinq lycéens se retrouvent coller pour avoir gardé leur téléphone portable (natel, GSM...) en cours. Lors de cette heure de retenue, un lycéen perdra la vie. Qui a tué Simon? Vos premiers soupçons se dirigeront vers Nate, le dealer. Cependant, les suspects désignés d'office résistent mal dans ce genre d'enquête. Vous penserez à Addy, miss monde; mais la stratégie ne semble pas vraiment être son truc (trop effacée). Votre regard se tournera vers Cooper, le beau sportif; néanmoins il n'a pas l'étoffe d'un tueur. Et enfin Bronwyn, la première de sa promo, une fille très futée mais de là à franchir le cap du meurtre il y a un fossé. 

 

 Mais pourquoi se réduire à un seul meurtrier, ne s'agirait-il pas d'une coalition? Car nos charmants lycéens, sous leur air bien propret, cachent des secrets plus ou moins avouables. 

 

Qui avait intérêt avoir disparaître Simon et surtout son site Askip? 

 

Laissez-vous envahir par la frénésie qui gravite autour de ce lycée? Posez-vous les bonnes questions?

 

Karen M. McManus capte l'attention du lecteur en juxtaposant les divers points de vue des suspects. Elle évince la vision d'un policier posant des questions pertinentes. Le lecteur devient par un jeu subtil l'enquêteur. 

Les adolescents et les parents vont adorer cette perspective.

Je ne peux pas m'enlever ce calcul de la tête: on est mardi, il est 8h50 et, il y a vingt-quatre heures, Simon entrait dans cette salle pour la dernière fois. Six heures et cinq minutes plus tard, on se rendait dans la salle de colle. Une heure après, il mourait.

Et franchement, tout le monde à Bayview détestait Simon. Je suis la seule personne à avoir eu le cran de passer à l'acte.

Ne me remercier pas.

- Simon participait à des forums remplis de tarés qui encouragent les tueries et ce genre de trucs, lui répond Maeve. Je les lis depuis des jours. Ce n'est pas Simon qui les a lancés, mais il a sauté dedans à pieds joints et écrit toutes sortes d'horreurs. ça ne l'a même pas perturbé quand il y a eu cette tuerie à Orange Country

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #Psit les d'jeuns!, #premier roman, #Rentrée littéraire 2016

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bonjour
Répondre