Qui a tué Heidi? : Marc Voltenauer

Publié le 5 Janvier 2018

Qui a tué Heidi? : Marc Voltenauer

Marc Voltenauer signe son deuxième roman avec le même génie qui avait transporté le lecteur dans les méandres de la Suisse profonde (Le Dragon du Muveran).

 

L'inspecteur Auer dégaine son flegme et son incroyable sens de l'inspection. Dans cette histoire, un tueur à gages, un homme rongé par les histoires du passé et un politicien russe arpentent les circonvolutions de l'âme humaine. Mais qui a pu tuer cette pauvre Heidi retrouvée la gorge tranchée en haut de la montagne?

 

De nouveau, l'auteur amène le lecteur dans une enquête peu banale qui gravit les montagnes suisses, qui sillonne la campagne profonde. L'inspecteur se lie aux paysans, en participant à un concours agricole. Ce qui donne un côté plus humain à cet inspecteur taciturne. 

 

Marc Voltenauer, en utilisant un prénom de la culture suisse Heidi, s'approprie une part incontestable du patrimoine de ce pays. La population ne peut laisser ce meurtre non élucidé. Le lecteur devra soutenir cet inspecteur à la dérive pour résoudre cette énigme jusqu'à la dernière ligne de ce polar mémorable.

 

Lecture légère et puissante. Les descriptions s'inscrivent dans ce roman comme des personnages secondaires mais avec un pouvoir étonnant et vibrant d'émotions. 

A conseiller aux amateurs de polars ou aux amoureux de la Suisse : personne n'en sort indemne. 

Sur le chemin, il réfléchit à ce qu'il venait d'entendre. Il avait accepté la mission sans connaître l'identité de la cible. Cela lui évitait de considérer la victime comme une personne. Elle était juste un objet animé à éliminer. Aussi simple que de descendre les poubelles... Un politicien russe? Lorsqu'il avait reçu la photo sur son téléphone quelques minutes avant la représentation, le visage lui avait paru familier. Mais il n'avait pas réussi à le reconnaître. Pas même au moment où il l'avait visé en plein milieu du front.

- Elle a subi de nombreux traumatismes. Elle a été percutée à hauteur des membres inférieurs. Un des genoux est brisé. Des lésions sont également présentes au niveau du thorax, du dos et de l'abdomen. Mais le plus grave, c'est le cerveau. Elle a une fracture du crâne accompagnée d'un fort traumatisme avec lésions cérébrales. Après le choc initial, la victime a certainement été projetée sur le capot et sa tête a de toute évidence heurté le pare-brise. Elle a ensuite été propulsée sur le sol. Elle n'a en revanche pas été écrasée par la voiture. Nous ne savons pas combien de temps elle est restée sur le bord de la route, mais je pense qu'elle a subi une perte de connaissance de plus d'une heure. Le choc a causé un hématome épidural, situé entre la boîte crânienne et le cerveau, et quelques contusions hémorragiques. Comme elle s'est retrouvée longtemps sans prise en charge médicale, l'augmentation de la pression cérébrale a privé son cerveau d'oxygène. Nous l'avons opérée d'urgence. On a pu résorber les hématomes, mais nous avons dû la maintenir dans un coma artificiel.

Mais mon Dieu de quoi j'ai l'air
Je sers à rien du tout
Et qui peut dire dans cet enfer

Ce qu'on attend de nous, j'avoue
Ne plus savoir à quoi je sers
Sans doute à rien du tout

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #p'tit polar entre amis

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article