J'ai trouvé un bel oeuf : Maurice Coyaud

Publié le 4 Avril 2015

J'ai trouvé un bel oeuf : Maurice Coyaud

Poème issu d'un recueil de Haiku, "Fourmis sans ombre", publié en 1978, par Maurice Coyaud, un illustre professeur et spécialiste des langues chinoises et japonaises, offre à ses lecteurs une vision magique et onirique du lapin de Pâques.

Dans la joie de courir dans les prés, on retrouve des enfants comme des adultes jubilant de découvrir cachés de manière plus ou moins discrète les oeufs recouverts de mille et une couleurs.

Il ne faut jamais quitter ces joies èphémères de l'enfance et de l'innocence.

 

J'ai trouvé un bel œuf bleu
bleu comme une rivière,
bleu comme le ciel
le lapin l'avait caché
dans l'herbe du pré.

J'ai trouvé un bel œuf jaune
jaune comme de l'or,
jaune comme un canari
le lapin l'avait caché
derrière un pommier.

J'ai trouvé un bel œuf blanc
Blanc comme la neige,
Blanc comme le muguet
Il était au poulailler,
alors moi, je l'ai mangé !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #Poésie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article