Le jeu de Marienbad : Pascal-Henri Poiget

Publié le 3 Juin 2014

Y a quelqu'un qui m'a dit de lire :

"Le jeu de Marienbad" de Pascal-Henri Poiget

Je lis rarement des romans via des sites de chargements car j'aime le contact avec le papier, mais je ne reste pas insensible à de nouvelles expériences.

L'expérience fut doubler par la découverte d'un auteur Robbe-Grillet dont les écrits ne faisaient pas partie de ma bibliothèque.

Le narrateur raconte de manière polyphonique des rencontres mais surtout des ruptures. Ces histoires se superposent au roman-ciné de Robbe-Grillet. Des couples se forment et se détruisent au rythme d'une musique parfois endiablée. Des gays, des couples hétéros, des couples hors-normes ou rencontrés sur des sites de rencontre vivent un amour passionné qui mène inévitablement à une rupture. Rupture violente ou inéluctable.

Ce roman se lit comme un film de Robbe-Grillet en décallage. Cette écriture en superposition peut décontenancer.

 

Voici quleques citations:

"- Ce que Robbe-Grillet ne dit pas, c'est que tout est fait pour que le lecteur ait envie d'interrompre sa lecture dès les premières pages, que le spectateur éprouve l'envie de quitter rapidement le cinéma...

Et qu'ils soient tous les deux là devant le mot FIN."

" Je me suis demandé. ecrire?

Pour quoi faire, lorsque les mots sont insuffisants à exprimer la vie? Parler paisiblement du sentiments, alors que penser à toi crée une incroyable urgence à exister?"

"Je n'ai pas compris, j'étais hébété, sonné, trop jeune pour comprendre que c'était fini, que tout était fini ; trop buté et vivant pour trébucher devant la mort."

Rendez-vous sur Hellocoton !
Le jeu de Marienbad : Pascal-Henri  Poiget

Rédigé par toujoursalapage

Publié dans #Y a quelqu'un qui m'a dit...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article